Skip to content
4 octobre 2015 / untrucenmoins

« Quoi ? Tu n’as pas de tailleur !? »

Tailleur

Dans la série galère de minimaliste, je vous présente la meilleure du premier semestre 2015, qui se résume en une seule question : « Quoi ? Tu n’as pas de tailleur !? ».

Pour mieux comprendre le contexte, revenons quelques mois en arrière. Il a été décidé dans mon entreprise que tous les employés du siège iraient passer une matinée au contact des clients, derrière un point d’accueil. Le dress code : « une tenue sobre ». A ce moment-là, je pense à une robe qui devrait convenir et je ne me fais pas plus de souci que cela.

Toutefois, quelques semaines après, la politique se durcit car certains de mes collègues sont allés au contact des clients en jeans. Il est maintenant impératif de porter une tenue noire.

Mmmh, ça se complique… J’ai une seule robe noire mais à pois blancs, du coup je ne suis pas sûre que ça passe. Je décide de la mettre le jour suivant et d’aller voir une des personnes responsables de cette opération :

  • « Est-ce que cette robe pourrait convenir pour la matinée au point d’accueil ? »
  • « Ah mais non ça ne va pas du tout ! »
  • « Je n’ai que ça en noir »
  • « Mais t’as qu’à mettre un tailleur »
  • « Euuuuh je n’en ai pas… »
  • « Quoi ? Tu n’as pas de tailleur !? »

Alors non, je n’ai pas de tailleur car je n’en ai pas besoin, toutefois je suis restée bouche-bée un petit moment avant de finalement répondre un truc comme « Euuuh non… ». Je me suis pris en pleine face ma différence. Comme si c’était obligatoire d’avoir un tailleur et que j’étais la dernière des looseuses ! Quand je suis retournée à mon bureau, je me suis repassé la conversation dans la tête en changeant bien entendu ma réponse idiote par un argumentaire en béton sur le minimalisme. Inutile mais jubilatoire…

Les jours suivants, je me suis acheté par dépit une robe noire, plutôt estivale, histoire d’avoir quelque chose à mettre au cas où. Pas convaincue par mon choix, j’ai failli la ramener car elle ne faisait pas assez habillée mais je n’aurais alors eu aucune solution. Je l’ai gardée en me disant que je pourrais toujours la mettre l’été. Puis, en plaçant cette nouvelle robe dans ma penderie, j’ai repéré la robe que je mets aux entretiens d’embauche ou soirées professionnelles, habillée, un peu stricte mais qui tombe bien. Son seul défaut, être grise.

De retour au bureau le lendemain je suis retournée voir la personne qui s’offusquait qu’on puisse ne pas avoir de tailleur noir et j’ai demandé si une robe grise pouvait convenir. M’attendant à une réponse négative immédiate, j’ai eu la surprise de voir que ma demande devait être évaluée en haut-lieu, en me glissant au passage que j’étais la seule à faire autant d’histoire (« quand même, c’est fou ces gens qui n’ont pas de tenue habillée noire ! » pouvait-on lire dans son regard). Au bout de quelques jours, j’ai eu enfin l’accord pour porter ma robe grise !

Au final, le jour tant redouté de la matinée au point d’accueil, j’ai passé moins de 30 minutes au contact des clients et même plutôt en retrait pour observer mes collègues. Je ne pense pas que les clients se soient aperçus que ma tenue n’était pas de la bonne couleur…

L’après-midi, en rentrant au siège, je suis directement allée voir les personnes responsables de l’opération, officiellement pour rendre mon badge, officieusement pour demander comment ils trouvaient ma robe grise. Il m’a été répondu que cette robe allait parfaitement, comme s’il n’y avait jamais eu de problème…

Tout ça pour ça…

A votre avis, suis-je à côté de la plaque car je n’ai pas de tailleur ? En avez-vous un dans vos basiques ?

PS : Je ne regrette pas la robe noire que j’avais achetée au cas où, je la porte souvent, je l’ai juste abîmée dès la 1ère utilisation… mais c’est une autre histoire :)

Publicités
  1. herisson / Nov 11 2015 22:14

    Rassure-toi Audrey, moi non plus je n’ai pas de tailleur dans ma penderie – en effet je n’ai pas non plus de penderie, juste un portant sur roulettes – et j’aurais adoré répondre à ta place pour faire basculer les certitudes de ton adorable interlocutrice… ça rappelle un peu l’histoire de la Rolex, non ? Pas de tailleurs dans sa penderie, on a raté sa vie – ça rime en plus.
    Et si cela peut te faire sentir moins seule, j’ai eu droit moi aussi à la réaction qui détonne, au regard qui toise et au commentaire qui incinère le jour où sur un tournage (je suis aussi comédienne) l’habilleuse m’avait demandé de venir « directement » avec mon tailleur… et puis, diantre, elle n’avait qu’à faire son job en m’en procurant un : à quoi sert sinon d’être habilleuse ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :